A+ A A-

AQATP: Louise Senécal ne se représentera pas à la présidence

PAR ÉRIC WHITTOM, B. PHARM. LE 24 MARS 2015

La présidente de l’Association québécoise des assistants techniques en pharmacie (AQATP), Louise Senécal, a annoncé à ProfessionSanté.ca qu’elle quittera ses fonctions à la fin de mai, après avoir dirigé sa dernière assemblée générale annuelle qui aura lieu le 23 mai, à Shawinigan, dans le cadre du Congrès 2015 de l’AQATP.

Après neuf au conseil d’administration de l’AQATP, sept à titre de présidente (2008-2015) et deux comme trésorière (2006-2008), il était venu le temps pour cette enseignante en assistance technique en pharmacie de laisser sa place à la relève.

«Je suis rendue à 57 ans et j’ai le goût de passer à autre chose. Je vais être grand-maman cette année, donc je laisse la place aux jeunes», dit-elle en ajoutant du même souffle qu’elle prendra sa retraite de l’enseignement dans trois ans.

Elle dit avoir consacré à l’AQATP, en plus de son emploi à temps plein, environ une centaine d’heures de bénévolat par mois, six mois par année. Par contre, l’embauche d’une firme pour gérer les affaires courantes depuis deux ans a facilité sa tâche, réduisant ainsi son nombre d’heures de bénévolat à une trentaine par mois. «Oui, ça nous fait investir des sous, mais ça vaut l’investissement.»

Elle souhaite cependant terminer son travail entrepris en 2011 au sein du groupe de travail de l’Ordre des pharmaciens du Québec (OPQ) sur la révision du rôle des ATP en pharmacie. Ce comité termine actuellement la troisième partie de son mandat, soit celui de l’encadrement réglementaire des ATP.

Elle voudrait aussi continuer à visiter les écoles de formation professionnelle pour présenter l’AQATP aux étudiants au DEP en assistance technique en pharmacie.

Elle précise que ces deux implications sont conditionnelles aux volontés du prochain conseil d’administration.

De ses neuf ans à l’AQATP, elle est particulièrement fière d’avoir contribué à la reconnaissance du métier d’ATP.

À titre d’exemple, elle a remarqué que dans sa plus récente publicité, l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP) cite comme impacts négatifs des compressions gouvernementales de 100 000 $ par pharmacie la possibilité d’abolir non seulement des postes de pharmaciens, mais aussi des postes d’ATP.

«Jamais on n’aurait mentionné cela, il y a dix ans. Maintenant, on le mentionne. Je pense que les gens ont réalisé que l’ATP est quelqu’un d’important dans une pharmacie.»

Elle souligne aussi que l’AQATP a son mot à dire dans les dossiers concernant les ATP. «Durant les travaux du comité sur la révision du rôle des ATP, nous avons rencontré des représentants des ministères de la Santé et de l’Éducation. Ce sont tous les membres du comité qui avaient le droit de donner des commentaires», illustre-t-elle.

Elle voit de beaux jours à venir pour le métier d’ATP. «Les ATP vont être des membres importants de l’équipe de la pharmacie. Avec les nouveaux actes de la Loi 41, les pharmaciens nous disent qu’il va y avoir de plus en plus d’actes délégués aux ATP», se réjouit-elle.

Elle continuera de s’intéresser aux changements qui se produiront au sein du métier d’ATP au cours des prochaines années. «C’est sûr que lorsque tu es ATP dans ton cœur, tu l’es jusqu’à la retraite.»

Outre la présidence, trois autres postes au sein du conseil d’administration de l’AQATP seront à élire: vice-président Événements, trésorier et secrétaire. Les membres de l’AQATP peuvent soumettre leur candidature d’ici la tenue de l’assemblée générale annuelle, notamment par courriel à: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

Source: http://www.professionsante.ca/pharmaciens/

Joignez-vous à nous !

facebook

 twitter

AQATP - Tous les contacts

 

Enregistrement à l'infolettre!

 
* Requis

Copyright © 2015 Association québécoise des assistants techniques en pharmacie.
Tous droits réservés. création site web et référencement naturel Joomla Montreal.

Connexion